Nomination des cadres du MPP par le MPSR: une commission Ad hoc mise en place pour des réflexions

 Nomination des cadres du MPP par le MPSR: une commission Ad hoc mise en place pour des réflexions

La question faisait l’objet de vifs débats à certains endroits et au sein de la direction du parti. Désormais, elle sera débattue au sein d’un cadre formel sous la houlette de la direction du parti. Par décision n°2022-9,  (frappée du sceau de la Confidentialité) datée du 15 juin 2022, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a décidé de la mise  en place d’une Commission Ad ’hoc chargée de mener la réflexion sur la question des nominations des cadres militants MPP par les nouvelles autorités de la transition. «Il est mis en place au sein de la direction politique nationale une commission Ad’hoc chargée de réfléchir sur la question des nominations des cadres militants MPP par les nouvelles autorités de la Transition», indique le document.

Selon ladite décision, cette commission aura pour mission de mener des réflexions approfondies sur la question de la responsabilisation des cadres militants MPP par les nouvelles autorités de la Transition et faire des propositions pertinentes à la Direction politique nationale. Selon l’ex-parti au pouvoir, cette décision vise à mieux gérer les cas de nomination en tenant compte des dispositions statutaires et les principes du parti.

Cette commission composée d’une douzaine de membres est chapeautée par l’ancien directeur général de l’Ecole nationale de la santé publique, Pargui Emile Paré membre du Bureau exécutif national. Il est secondé par Leatar Basile Guissou, membre du Bureau politique national. Selon la note, la Commission dispose d’un délai de deux semaines pour déposer son rapport.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR