Ouagadougou: des résidus de pesticides découverts dans les thés commercialisés

Ouagadougou: des résidus de pesticides découverts dans les thés commercialisés

L’alerte est venue du ministère de la Santé qui dans une correspondance en date du 25 août 2021, adressée au ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat informe de la découverte de résidus de pesticides trouvés dans des thés commercialisés à Ouagadougou.

Selon ladite correspondance, «cette découverte fait suite à une étude menée par le Laboratoire national de santé publique dans le cadre du renforcement de ses missions de contrôle qualité sanitaire des produits alimentaires».

L’étude indique, le ministre de la Santé, a concerné 20 échantillons de thé de marques différentes composés de thé en vrac et de thé en sachet collectés dans des marchés de la ville de Ouagadougou au cours de la période de mars à avril 2020. 70% des thés collectés seraient produits en Chine.

«Les résultats préliminaires de cette étude présentés dans le cadre d’une thèse de doctorat d’exercice, tous les échantillons analysés renferment des pesticides dont les plus représentés sont de la famille des organochlorés et des carbamates», affirme la correspondance.

Dans le souci d’en savoir davantage et en attendant la phase de confirmation de ces résultats, le ministre de la Santé suggère la prise de mesures urgentes afin de protéger la santé des consommateurs. A ce titre ajoute-t-il, «la recherche des résidus de pesticides devrait désormais être intégrée dans le paramètre de contrôle des thés et un certificat d’analyse y afférent exigé à l’importation». Pour finir, il souhaite la tenue d’une rencontre entre son département et celui chargé du commerce avec les sociétés importatrices de thé au Burkina Faso.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR