Ouagadougou: l’Union des chauffeurs routiers  (UCRB) annonce une grève illimitée

Ouagadougou: l’Union des chauffeurs routiers  (UCRB) annonce une grève illimitée

C’est une nouvelle montée de mercure dans le milieu des transports au Burkina Faso. Après sept mois d’accalmie, la crise qui sévit au sein de l’Organisation des transporteurs routiers du Burkina Faso (OTRAF) a refait surface. Hier mardi 2 avril 2019, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina Faso (UCRB) a une nouvelle fois exprimé sa désapprobation face à la gestion du président de l’OTRAF.

C’était à  travers une marche organisée dans les environs de la Gare routière (Ouaga Gare Inter). Selon les frondeurs, cette manifestation est une protestation contre Issouf Maïga, le président de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF). Des explications de Zakaria Belem, membre de l’UCRB, il ressort qu’à la suite des  négociations entre eux et le gouvernement en 2018, il avait été décidé de la mise en place d’une faîtière des transporteurs et une personne serait désignée comme responsable. Mais plus de six mois après, rien n’a été fait, pour une sortie de crise. «Et Issouf Maïga, vivement contesté occupe toujours la présidence de l’Organisation», s’est-il indigné.

Dans le même temps, les manifestants ont annoncé une grève illimitée pour exiger le départ du président de l’OTRAF. Rappelons qu’une première crise intervenue entre les deux parties avait conduit à une pénurie de carburant dans la capitale burkinabè et dans plusieurs villes de l’intérieur. Pour calmer les esprits, le gouvernement par l’entremise du chef du gouvernement de l’époque, Paul Kaba Thiéba face au bras de fer qu’il peinait à départager, avait décidé de la suspension temporaire des deux organisations et annoncé la mise en place d’une structure faîtière chargée de gérer les affaires courantes. Mais par la suite, rien n’a été entrepris dans ce sens.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR