Ouhoumoudou Mahamadou : un  apparatchik à la primature

Ouhoumoudou Mahamadou : un  apparatchik à la primature

Il n’aura fallu que vingt-quatre heures au tout nouveau président du Niger pour se trouver un premier ministre. L’heureux élu comme le disent les Nigériens, n’est autre que l’ex-directeur de cabinet  de son prédécesseur. Ouhoumoudou Mahamadou a reçu l’onction du dauphin du président sortant Mahamadou Issoufou pour conduire l’action du gouvernement les prochains mois. En portant son choix sur Ouhoumoudou Mahamadou, Mohamed Bazoum, marque clairement ses intentions de poursuivre l’œuvre de son prédécesseur.

C’est donc sous le signe de la continuité que s’annonce ce mandat qui débute avec d’immenses défis à relever. C’est aussi une preuve que le parti au pouvoir dispose de ressources humaines assez conséquentes pour assurer la  relève.

Avec cet homme du sérail, originaire de Tahoua, grand artisan de la victoire du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) dans cette localité lors de la dernière présidentielle, (il pèse 900 mille voix) c’est un véritable personnage de la vie politique nigérienne qui est porté à la tête de l’exécutif. Très connu pour son goût pour le travail bien fait, ce proche de Mahamoudou Issoufou est très attendu sur les chantiers qui se dressent devant le tout locataire du palais de la présidence. Pour avoir roulé sa bosse au gouvernement, (deux fois ministre des Mines de l’Energie et des Finances)  il ne fait l’ombre d’aucun doute que ce sexagénaire, fidèle parmi les fidèles de l’ex-président, saura imprimer une dynamique à l’équipe gouvernementale en gestation.

La rédaction

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR