Présidence du Faso : Trois nouveaux ambassadeurs   à Kosyam

Présidence du Faso : Trois nouveaux ambassadeurs   à Kosyam

Trois ambassadeurs accrédités auprès du Burkina Faso ont remis leurs lettres de créance au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mercredi 6 décembre 2017, à  Kosyam. Il s’agit de l’ambassadrice de la République du Nigéria, Rahmatu Dunama Ahmed, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Ghana, Naa Bolina Saaka et l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Canada, Edmond Raphael Dejon Wega.

Les diplomates ont tour à tour, eu droit aux honneurs militaires, avant d’être introduits dans la salle d’audience où ils ont prononcé la formule de présentation des lettres de créance, avant de remettre lesdites lettres au chef de l’Etat, Roch Kaboré. S’en est suivi un bref entretien avec le président Kaboré, avant de se retirer.

Le premier diplomate  à remettre  ses lettres de créance au chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, est l’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République fédérale du Nigéria auprès du Burkina avec résidence à Ouagadougou, Rahmatu Dunama Ahmed. Elle est née le 13 octobre 1960 et est titulaire d’une maîtrise en droit et relations internationales de l’Université de Lagos en 1990.

L’ambassadrice a rejoint le Ministère nigérian des affaires étrangères en 1983, après une formation à l’académie diplomatique du Ministère des affaires étrangères. Au cours de sa carrière professionnelle, la diplomate a occupé plusieurs postes, aussi bien dans l’administration centrale que dans les missions diplomatiques. Dans les missions diplomatiques, Rahmatu Dunama Ahmed a servi à l’ambassade de son pays  à Tunis et à Moscou, en tant que chargée de l’administration générale et des finances.

Elle a également été adjointe au chef de mission à l’ambassade du Nigéria au Botswana. Dans l’administration centrale, l’ambassadrice a servi à la direction des privilèges et immunités comme directrice de 2010 à 2013. Elle a été promue en 2013, directrice en charge de l’Union africaine, de 2013 à 2014. Elle a en outre, participé à plusieurs conférences et réunions internationales, en tant que membre de la délégation de son pays. Rahmatu Dunama Ahmed est mariée et mère de trois (3) enfants.

A sa suite, c’est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Ghana auprès du Burkina Faso, avec résidence à Ouagadougou,Naa Bolina Saaka, qui est venu remettre ses lettres de créance au Président Kaboré. Il est diplômé de l’Université de  Montpellier (France). M. Saaka a occupé les fonctions de directeur du lycée de Tamale. A ce poste, il a contribué à la réorganisation profonde de l’établissement.

Il a également travaillé dans plusieurs autres établissements secondaires du Ghana comme professeur de français, surveillant, chef du département  français et coordonnateur de programme d’échanges entre le lycée de Tamale et le Prytanée militaire du Kadiogo. Au cours de sa carrière professionnelle, l’ambassadeur a participé à plusieurs ateliers de formation pour le renforcement des capacités, en tant que directeur et professeur de français. Né le 27 novembre 1947, M. Saaka est marié et père de sept (7) enfants.

Le dernier à venir remettre ses lettres de créance au chef de l’Etat burkinabè est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Canada auprès du Burkina Faso avec résidence à Ouagadougou, Edmond Raphael Dejon Wega. Il est titulaire d’un Master en administration des affaires, option finances de l’Université du Québec à Montréal en 2000. M. Wega a rejoint le Ministère des affaires étrangères mondiales du Canada, en 2003.

Au sein de l’administration centrale, le diplomate a travaillé au service de l’Afrique Australe et de l’Est  et directeur du Fonds canadien pour l’Afrique. Dans les missions diplomatiques de son pays, M. Wega a occupé respectivement les fonctions de ministre conseiller, chef de la coopération pour le développement à l’ambassade de son pays en Ethiopie et à Maputo, entre 2008 et 2015. Edmond Raphael Dejon Wega, a aussi reçu le Prix de gestionnaire du personnel de l’année 2013 de l’Agence canadienne de développement international. M. Wega est né le 4 août 1972 à Ebolowa (Cameroun). Il parle le français et l’anglais.

Pélagie OUEDRAOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0