Présidence FBF – Amado Traoré : les 5 axes majeurs du programme Action V.I.T.A.L.E

Présidence FBF – Amado Traoré : les 5 axes majeurs du programme Action V.I.T.A.L.E

Hier jeudi 9 juillet, la salle Sanou Mathias du stade du 4-Août a abrité la conférence de presse du candidat Amado Traoré. C’est en présence de l’honorable député Noufou Ouédraogo, fondateur du centre Naaba Kango, de Mahamadi Kouanda, de Kassoum Ouédraogo dit Zico, Rahim Ouédraogo entre autres, qu’il a décliné son programme dénommé action V.I.T.A.L.E, articulé autour de cinq (5) axes.

Après sa candidature manquée il y a 4 ans, le président Amado Traoré repart à la conquête de la Fédération burkinabè de football (FBF), avec la même détermination et la même envie d’apporter sa pierre à l’édification du football national. «Animé d’une forte conviction bâtie au long de mon parcours en tant que footballeur, dirigeant de club et chef d’entreprise, j’ai une connaissance de ce qu’est notre football aujourd’hui, une vision de ce qu’il doit être désormais, et des qualités managériales pour mener des actions majeures et innovantes, notamment sur le plan managérial et technique», mentionnera-t-il.

Soutenu par sa direction de campagne au grand complet, le PCA de Majestic SC à fait face avec prestance, à une presse nationale fortement mobilisée, laissant échapper de temps à autre quelques piques à l’endroit de l’équipe sortante. Pour ce qui est du programme, les cinq (5) axes majeurs pivotent autour de l’amélioration de la gouvernance du football burkinabè, du renforcement des compétences des acteurs, de la dynamisation des compétitions et des métiers du football. Les axes 3, 4 et 5 évoquent respectivement le renforcement des infrastructures et des équipements du football, la mobilisation des ressources et le financement du football burkinabè et enfin : «Créer des possibilités de partenariats et de la diplomatie sportive en faveur du football burkinabè».

Si ce vaste programme se veut ambitieux, il se veut avant tout rassembleur. D’où l’appel de Amado Traoré aux autres candidats à se joindre à son équipe «afin que main dans la main, dans une approche incisive et avec une démarche innovante, nous revitalisons le football burkinabè», car relèvera-t-il dans son programme : «Dans le contexte actuel, le football burkinabè a besoin d’innovation en termes d’approches, d’activités, et de mobilisation des acteurs».

Dans action V.I.T.A.L.E qui se définit comme source de vivacité, d’innovation, de transparence, d’ambition, de loyauté et d’esprit s’équipe, l’une des préoccupations du candidat Traoré a trait à la bonne gouvernance. «Il s’agit des aspects relatifs aux textes, aux liens formels entre acteurs, à la création de nouveaux mécanismes et dispositifs au service du football et l’amélioration de l’animation de ceux déjà créés et fonctionnels. Le football a besoin de textes en phase avec les standards internationaux et en adéquation avec les réalités du football burkinabè. Il est donc envisagé des règles et des mécanismes clairs, compréhensibles de tous et s’inspirant des standards internationaux et des bonnes pratiques d’ailleurs…»

S’il y a des présences qui ne sont pas passées inaperçues, ce sont bien celles du député Noufou Ouédraogo et de Mahamadi Kouanda, dont on connait le poids dans la balance sportive. Ce soutien de taille suffira-t-il face à Lazare Banssé ? Le suspense reste entier.

Hamed JUNIOR

 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR