Procès du putsch manque de septembre 2015 : que nous reserve aujourd’hui la salle des Banquets

Procès du putsch manque de septembre 2015 : que nous reserve aujourd’hui la salle des Banquets

Comme prévu, le procès du putsch manqué de septembre 2015, reprend ce jour mercredi 21 mars 2018 dans la salle des Banquets de Ouaga 2000 après plus de trois semaines de suspension suite aux vices de formes soulevés par les avocats de la défense.

Comme on peut s’en douter, aujourd’hui encore, soit près de 21 jours après la première audience, des questions de formes restent en suspens. C’est du reste, sur certains de ces aspects que se sont exprimés les avocats de la défense dans la journée du lundi 19 mars dernier. Selon eux, plusieurs manquements transparaissent dans la conduite de ce procès. Ils citent à cet effet, la double casquette du ministre de la justice René Bagoro, constitué partie civile. En outre, Me Birba et ses confrères comptent une fois récuser le magistrat Seydou Ouédraogo, nommé par le chef de l’Etat. Pour eux cette nomination est contraire à l’article 134 de  la Constitution.

Du reste, alors que nous rédigions ces lignes, nous apprenions que le Conseil constitutionnel qui avait été saisi, par les avocats de la défense à travers un recours, a déclaré irrecevable la requête de ces derniers concernant la nomination de ce magistrat chargé de conduire le procès. Selon une source judiciaire, le Conseil constitutionnel fonde sa décision sur le caractère spécifique de la justice militaire (juridiction d’exception). Mais cela suffira-t-il pour que les choses démarrent effectivement ? Rien n’est évident ! Attendons de voir donc !

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR