Procès Kamao : Sa demande de liberté provisoire refusée

Procès Kamao : Sa demande de liberté provisoire refusée

Le procès de Ollo Mathias Kambou dit Kamao s’est ouvert le vendredi 16 septembre 2022 au Tribunal de grande instance de Ouagadougou. Le prevenu accusé d’outrage au président Damiba, a vu son procès renvoyé au 23 septembre prochain. Lors de ce premier rendez-vous, son avocat, Me Prosper Farama a demandé au juge d’accorder la liberté provisoire à son client, demande qui a été rejetée. Selon l’avocat, il s’agit d’un procès à teinture politique qu’il trouve bien malheureux après 40 années de dures luttes en faveur des libertés individuelles et collectives. «Ce qui m’afflige le plus quand je lis les discours du MPSR, on nous a fait comprendre qu’on passait à une ère nouvelle où la liberté d’expression et tout ce qui constituait le talon d’Achille du régime précédent allaient être corrigés», a indiqué Me Farama.

En rappel, Ollo Mathias Kambou, militant du mouvement «Le Balai Citoyen» a été placé depuis le mardi 6 septembre 2022, sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Interpellé par la Gendarmerie nationale le lundi 5 septembre à la sortie d’une émission à Ouagadougou, il est reproché à Kamao d’avoir «injurié les autorités».

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR