Protection civile : Le Burkina et la France signent deux conventions de coopération

Protection civile : Le Burkina et la France signent deux conventions de coopération

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo et l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade, ont procédé à la signature d’une convention de coopération en matière de protection civile. C’était le mardi 2 juin 2020 à Ouagadougou.

La première convention signée concerne la mise en œuvre de fonds européens provenant de l’Union européenne (UE) et qui ont été délégués à la direction de la coopération sécurité et de défense du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français, pour apporter un soutien supplémentaire à l’Institut supérieur d’études de protection civile (ISEPC). Elle vise à renforcer les capacités militaires et de protection civile des pays partenaires dont le Burkina, en matière de formation de stagiaires. «L’ISEPC a une vocation régionale et forme des stagiaires venant de 21 pays africains, et avec l’Union européenne, nous souhaitons pouvoir augmenter encore les capacités d’accueil de cette institut.

 Il va y avoir des constructions d’infrastructures qui vont permettre de mettre en place des salles de classe et ensuite des formations pédagogiques qui permettront d’accueillir dans les trois (3) ans qui viennent 200 sapeurs-pompiers supplémentaires», a laissé entendre le diplomate français, à l’issue de la signature de convention.

La deuxième convention est un pacte en rapport avec la Covid-19. A cause de cette maladie qu’a connue le Burkina Faso comme bien d’autres pays dans le monde, un certain nombre d’actions qui étaient programmées n’ont pas pu être exécutées comme prévu.

 Donc, les crédits qui n’ont pas été utilisés, au lieu de le reverser au Trésor public à Paris, seront réutilisés à travers cette deuxième convention pour à la fois équiper les sapeurs-pompiers en matériels de protection individuelle et apporter un acquis en médicaments aux anciens combattants. «Cette nouvelle convention signée entre le Burkina et la France consacre de l’exemplarité de la longue coopération en matière de protection civile entre nos deux pays.

Dimensions majeures de la gouvernance démocratique des Etats, la sécurité civile et la protection civile œuvrent tous les jours pour le bien public et la protection civile», a précisé Luc Hallade.

Allant dans le même sens, le ministre Siméon Sawadogo laissera entendre que ces signatures de convention témoignent de l’excellence des relations entre les deux pays. Toujours selon ses propos, le Burkina Faso et la France travaillent à améliorer l’efficacité des services de protection civile dans le cadre d’une politique globale de coopération et d’appui à l’ISEPC. En rappel, l’ISEPC fût inauguré en 2012 à Ouagadougou et la France lui alloue un budget d’environ 60 millions de FCFA chaque année.

Larissa KABORE

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR