RDC :  Le Sphinx de Limete, au-delà de la mort

RDC : Le Sphinx de Limete, au-delà de la mort

Le 1er février 2017, Etienne Tshisekedi tirait sa révérence. Il fermait la porte de ce bas-monde pour se diriger vers les contrées célestes. Mais un an après, son corps n’a pas encore été enfermé dans le linceul de sa terre natale. Il est toujours enfermé dans un funérarium à Bruxelles, maintenu par la corde d’incompréhension et de tension tendue entre les autorités et la famille du défunt.

De son vivant, Tshisekedi ne passait pas inaperçu. « Guidé par l’amour de son peuple au point de sacrifier ses propres intérêts », comme l’a souligné Mgr Gérard Mulumba, à l’occasion d’une messe en sa mémoire ce 1er février 2018,  chacun de ses déplacements entraînait avec lui un mouvement de foule et d’évènements. Sous sa houlette, le prince du moment en République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a bien failli être entraîné au bord de ce qu’il considère bien comme un précipice : la fin de son mandat à la tête de l’Etat. Le départ de l’opposant tenace, charismatique et pugnace lui a donné comme un répit, lui donnant la latitude de pouvoir toujours jouer les prolongations.

Mais la mort du  « Tshi » n’en a pas pour autant la RDC sans conséquence. Au contraire. L’esprit et la mémoire de l’homme ont tout autant de l’impact. Au-delà de la mort, le sphinx de Limete  continue d’animer d’une certaine manière la vie politique de son pays. D’une certaine manière. Ces 12 mois écoulés depuis son décès sans voir l’érection de sa tombe sont à eux seuls des sujets à polémique. Ensuite, son départ semble avoir créé comme une sorte de fracture au sein de ses sympathisants. Pas moins de trois messes ont été célébrées à l’occasion de l’an I de sa disparition. Alors que l’heure aurait peut-être dû être à l’union.

Enfin, mise à part la raison officielle avancée quant à la mésentente sur le lieu  de sépulture du défunt qu’exhibe les autorités, on pourrait soupçonner d’autres motivations qui incitent à garder le macchabée encore loin de la RD Congo. Car même mort, le Sphinx pourrait être capable de créer un tsunami social si son corps foulait le sol congolais.

Ahmed BAMBARA

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0