Recouvrement de taxes à Ouagadougou   : La plateforme SYCOTAX communale en service

Recouvrement de taxes à Ouagadougou   : La plateforme SYCOTAX communale en service

La commune de Ouagadougou a procédé au lancement du Système de collecte de taxes (SYCOTAX), le jeudi 1er octobre 2020. La plateforme numérique qui a été lancée en présence du Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, va permettre à la municipalité d’optimiser le recouvrement de ses recettes publiques mais également de créer des emplois dans la capitale.

 La commune de Ouagadougou s’est engagée dans la modernisation du système de mobilisation des recettes conformément à la volonté de l’Etat de numériser les paiements au Burkina Faso. C’est ainsi qu’elle a procédé au lancement officiel du Système de collecte des taxes (SYCOTAX). Pour le chef du gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré qui a présidé la cérémonie du jour, c’est de notre capacité à mobiliser des fonds propres que dépendra la rapidité de la relance économique dans nos collectivités. En effet, SYCOTAX permet de mettre une solution innovante à la disposition des Impôts, du Trésor et du secteur informel.

A en croire le bourgmestre de  Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, cette modernisation de la collecte des impôts et des taxes de la commune répond à un besoin d’efficacité et d’efficience. SYCOTAX est désormais l’outil qui va permettre de digitaliser, de suivre et de recouvrer les impôts et taxes de la capitale. Le système permettra de gérer plus facilement et efficacement l’assiette et le recouvrement des impôts et taxes de la commune de Ouagadougou. Selon le maire, ce système moderne présente plusieurs avantages. Il va permettre entre autres de :

recenser et de localiser tous les contribuables;

simplifier le paiement des taxes et impôts par les contribuables;

dématérialiser la monnaie par l’utilisation des Terminaux de paiement électronique (TPE);

systématiser la collecte des taxes et impôts.

De façon pratique, SYCOTAX va permettre d’avoir une situation exacte des impositions et paiements des taxes et impôts par les contribuables en temps réel et de réduire voire éliminer les risques de fraudes liés aux paiements des taxes et impôts. Il va favoriser la mobilisation d’importantes ressources locales au profit de la commune de Ouagadougou. «La modernisation de l’administration va également permettre d’offrir de meilleurs services aux populations, à travers par exemple la délivrance des actes d’état civil». Les autorités ont souhaité que d’autres communes prennent exemple sur Ouagadougou, afin de réduire les difficultés liées au recouvrement des taxes.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a demandé à tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du dispositif, à travailler de telle sorte que les résultats attendus soient atteints, toute chose, qui concourt à faire progresser l’économie de notre pays.

Aline Ariane BAMOUNI

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR