Réduction de la mortalité infantile :  29 Pédiatres prêts à servir les enfants

Réduction de la mortalité infantile : 29 Pédiatres prêts à servir les enfants

La troisième sortie officielle des pédiatres entièrement formés au Burkina Faso, a eu lieu le mardi 17 avril 2018 à Ouagadougou, à l’université Ouaga I Joseph ki Zerbo. Vingt-neuf étudiants arrivés en fin de formation ont reçu leur attestation.

Après quatre années de formation, vingt-neuf étudiants issus de trois pays d’Afrique, ont reçu leur diplôme d’étude spécialisée (DES) de pédiatrie. Ces désormais pédiatres sont constitués de la 10e et de la 11e promotion des spécialistes entièrement formés au Burkina. Selon la coordonnatrice du DES de pédiatrie, Dr Yé Diarra, l’idée de la formation des pédiatres au Burkina, est née en 2003, dans le but de contribuer à la réduction de la mortalité infantile. Pour elle, cette formation vise l’amélioration de la qualité de la prise en charge des enfants au Burkina Faso. « Depuis l’initiation de cette formation, ce sont au total 85 pédiatres dont 38 hommes et 47 femmes, qui sont formés au Burkina. Ces pédiatres viennent de plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest et de l’Afrique centrale » a souligné Dr Yé Diarra. A l’entendre, la formation des spécialistes en pédiatrie a permis au Burkina Faso de passer d’une dizaine de pédiatres à une centaine en quelques années.

Composés de 15 femmes et 14 hommes, les vingt-neuf nouveaux pédiatres ont pour nom de baptême « Pr Ludovic Kam ». Ce nom a été donné à cause de la rigueur et l’amour au travail de cet icône des soins infantiles. Le délégué des étudiants, Dr Sam Timbila, au nom de la promotion a souligné que les défis de la pédiatrie seront relevés.

Cette cérémonie a été co-patronnée par le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation et le Ministre de la Santé, représenté par la secrétaire générale. Pour le ministre Alkassoum Maiga, ces vingt-neuf pédiatres vont contribuer à renforcer le capital humain à travers les soins qui seront donnés aux enfants, qui sont les baptiseurs de demain. Il les a félicités pour le choix du nom de leur promotion et les a invité à suivre l’exemple du Pr Ludovic Kam pour la suite de leur carrière. Pour le Pr Alkassoum Maiga, la formation des pédiatres au Burkina Faso entre dans l’accomplissement du PNDES qui veut qu’il y ait des spécialistes dans toutes régions du pays. Pour cela, il a donné son accord pour le recrutement d’au moins deux assistants pédiatres chaque année.

DCPM/Santé

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR