Refus du M5 de négocier avec le pouvoir au Mali : Le chérif de Nioro, ultime bouée de Sauvetage d’IBK ?

Refus du M5 de négocier avec le pouvoir au Mali : Le chérif de Nioro, ultime bouée de Sauvetage d’IBK ?

La semi-vacuité au Centre des Congrès de Bamako hier 16 juin, avec un monde clairsemé, le bref discours du chef de l’Etat IBK devant ce public, le refus du Mouvement du 5 juin de faire le déplacement en ces lieux conséquence d’un oukase de son cadre stratégique, la rencontre en catimini entre IBK et l’imam Dicko, preuve que le pivot du M5 ne veut pas le faire au grand jour, le guet-apens de Diabaly qui a fait plus d’une quarantaine de victimes dimanche dernier, et enfin l’application, de mauvaise grâce, par le pouvoir de l’Article 39, relatif à l’augmentation des salaires des enseignants, afin de faire cesser le débrayage catastrophique dans le milieu scolaire, bref tous ces signes ne trompent guère : la sérénité ne règne plus sur la cime de la Colline de Koulouba.

On est d’autant plus enclin à le croire qu’en dépit des chassés-croisés de médiations parallèles dont l’ex-président Moussa Traoré serait le meneur, et la proposition d’IBK hier au Centre des Congrès de former un gouvernement d’Union nationale avec le premier ministre Boubou Cissé réconduit, tout cela n’a pas suffi à conjurer ce que IBK redoute : la marche de vendredi 19 juin, et surtout le principal discours que cette manif véhiculera : son départ .

Un vis-à-vis pouvoir-M5-RFP-CMAS au Centre des congrès aurait permis de réduire le spectre de cet ersatz populaire à connotation politique.

– Qui pour éviter une crise politique qui viendra s’ajouter à des crises à tiroirs, notamment sanitaire, sécuritaire et scolaire ?

– Qui pour faire reculer l’imam Dicko, car il est le seul dont une seule parole pourrait faire descendre ce mouvement exutoire qui s’annonce ? Il est le seul officiellement car que ce soit Cheick Cissoko d’Ensemble Mali Koura, ou de Choguel Kokala Maïga du front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), l’icône religieuse paraît être l’unique personnage dont le discours est audible au sein des Maliens. Mais lui-même à un ami et mentor, auquel il rend régulièrement visite : le chérif de Nioro, président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM) serait officieusement l’homme de la situation.

Personnage respecté dans la Oumma malienne, il est très écouté par l’imam Dicko. D’ailleurs, les 2 plus Madani Haïdara, les 3 donc ont pesé dans l’élection et la réélection d’IBK, jusqu’à ce qu’apparemment un ressort se casse entre eux et IBK. Ils ont d’ailleurs demandé pardon le 5 juin dernier au peuple malien, pour avoir contribué à l’élection d’IBK.

Soit, le pouvoir a créé aussi, un pare-feu pour défendre les institutions républicaines, mais que vaut la plateforme «Nous le peuple» né au lendemain du 5 juin, contre la Troïka regroupée autour de l’imam Dicko ?

Pour beaucoup, d’ici vendredi 19 juin seul le chérif de Nioro, Bouyé Haïdara pourrait faire fléchir l’imam Dicko. Le second ne pouvant rien refusé au premier. L’actuel président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM) peut provoquer un rétropédalage de Dicko, qui ne pourra être que temporaire. Un président du HCIM très proche de Soumaïla Cissé et qui ne comprend toujours pas pourquoi le chef de file de l’Opposition malienne, n’a toujours pas été libéré, depuis son enlèvement le 25 mars dernier.

Un président d’une institution religieuse, ultime recours de sauvegarde de la première institution républicaine d’un pays en l’occurrence le président, cela paraît surréaliste et cocasse, mais vraisemblablement on en est là au Mali.

IBK franchira-t-il le Rubicon pour aller demander au patron du HCIM de le «secourir» et de sauver la République ? Car le Mali est depuis des semaines à la croisée des chemins, et le président IBK sait que lorsque le peuple ne se satisfait plus des têtes qu’on lui offre notamment les changements ou reconduction de premier ministre, les moult remaniements ministériels, il ne peut que réclamer une seule tête : la sienne. Assurément les prochaines 48 heures, le Mali sera en apnée.

Sam Chris

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR