Région du Centre : Le FPDCT a injecté plus de 9  milliards pour financer des projets

Région du Centre : Le FPDCT a injecté plus de 9  milliards pour financer des projets

La direction générale du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales a effectué une mission dans les communes rurales de Tanghin-Dassouri, Komki-Ipala, Komsilga, Koubri, Saaba, Pabré, le mercredi 17 juillet 2019. Objectif de cette sortie, visiter et montrer aux journalistes les réalisations financées par le fonds. Le coût global de ces réalisations est estimé à plus de 9 milliards de FCFA, selon le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo.

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a pour mission principale de mobiliser des ressources, concourir au financement des programmes de développement des collectivités territoriales et contribuer au renforcement de leurs capacités techniques. Cette année, le FPDCT célèbre sa décennie d’existence. A cette occasion, une série d’activités sont menées. C’est dans ce cadre qu’il a effectué une sortie dans les communes rurales de Tanghin-Dassouri, Komki-Ipala, Komsilga, Koubri, Saaba, Pabré, le mercredi 17 juillet 2019. Cette visite qui s’est faite avec les professionnelles des médias vise d’une part à visiter les réalisations faites et d’autre part inviter les maires de ces communes rurales à prendre part à la cérémonie officielle de commémoration de ses 10 ans d’existence qui aura lieu le vendredi 19 juillet 2019. Cette visite terrain est un avant-goût de ce que les journalistes feront dans les 13 régions du Burkina au cours de la caravane qu’il organise et qui va débuter le 26 juillet.

Plus de 9 milliards de FCFA injectés  dans la région du Centre

Avant de débuter cette visite terrain, le directeur du Fonds et toute son équipe ont rendu visite à des autorités de la région (le gouverneur, le haut-commissaire, le maire de Ouagadougou) pour leur expliquer le but de sa démarche. Tout en saluant cette initiative elles ont remercié le FPDCT pour les réalisations faites au profit des populations et des collectivités de la région. A en croire, le gouverneur, Sibiri de Issa Ouédraogo, de 2008 à 2019, le fonds a injecté plus de 9 milliards dans la région du Centre pour son développement et pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Après cette étape, le directeur général et son équipe ont mis le cap sur Tanghin-Dassouri où ils ont visité une aire d’abattage située à Yimdi. A Komki Ipala, précisément dans le village de Lao, c’est un dispensaire plus un logement qui sont visités par l’équipe. Son maire, Victor Adama Kabré a remercié le fonds pour ce qu’il fait pour sa commune (construction de boutiques, de rues, de CEG, un centre de conditionnement, réhabilitation d’une voie). Compte tenu de sa position géographique, le maire de Komki-Ipala sollicite un appui pour réaliser d’autres projets.

A Komsilga, c’est un collège d’enseignement général situé dans le village de Garghin qui a été visité. Pour ce qui est de Koubri, C’est le dispensaire et le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS). Ces réalisations sont situées dans le village de Pissi. A Saaba, ce sont des boutiques commerciales qui ont été visitées. Grâce à l’accompagnement du Fonds, le maire de Saaba, Joseph Dipama, informe que c’est plus de 70 boutiques commerciales qui ont été réalisées. Et elles génèrent environ 15 millions environ par an.

Au-delà de ces boutiques, il y a des écoles et la construction de la Maison de la femme. Joseph Dipama, remercie l’Etat d’avoir initié le FPDCT car les budgets communaux seuls ne peuvent pas permettre de réaliser tout ce qu’ils veulent. A Pabré, c’est un aménagement du marché central qui a reçu la visite de la délégation. À ce niveau, le projet n’a pas été bien nourrit et l’aire qui est censée habiter le marché est devenu un champ. La tournée s’est achevée à la médiathèque municipale de Ouagadougou. Il faut signaler qu’avant toutes ces visites, le DG du Fonds, Bruno Dipama, a échangé avec les maires de ces communes rurales. Malgré quelques difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de certains projets, ces élus locaux ont dans l’ensemble apprécié le soutien que leur apporte le FPDCT.

Bilan satisfait selon le DG du Fonds

Au terme de ces visites, le DG Bruno Dipama, a indiqué que le fonds a bien joué sa partition qui est d’accompagner les collectivités territoriales en l’occurrence les communes rurales de la région du Centre. La fausse note selon lui est que certains projets n’ont pas été suffisamment bien nourris. Et au niveau du Fonds, des dispositions nécessaires n’ont pas été prises pour contrôler ces projets qui n’ont pas été bien réalisés. Pour ce faire, il souligne qu’ils vont revoir son offre d’accompagnent technique.

«Sans appui technique conséquent, on verra toujours les collectivités territoriales tentées de mettre en œuvre certains projets de développement mais elles auront toujours des difficultés», a-t-il souligné.

Le DG dit prendre bonne note de ce qui a été vu comme insuffisance au niveau de la mise en œuvre des projets de développement. Il promet mettre en œuvre très rapidement un guichet appui-technique comme cela a été envisagé. Egalement, il assure que le Fonds va mettre en place assez des dispositifs de contrôle afin que les projets soient réalisés à bonne date et qu’ils soient utiles pour les populations.

Boureima SAWADOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR