Région du Sahel : au moins six gendarmes tués à Inata dans une embuscade

Région du Sahel : au moins six gendarmes tués à Inata dans une embuscade

L’information a dans un premier temps fait le tour de la toile (réseaux sociaux) avant d’être confirmée par une source locale. Alors que l’opinion s’émouvait de la perte des 29 civils tués dans la journée du dimanche 8 septembre dans la province du Sanmatenga (Kaya), six gendarmes tombaient dans la région du Sahel.

Selon une source locale, un convoi de gendarmes chargé d’assurer le ravitaillement des troupes est tombé dans une embuscade aux environs de Djibo dans la province du Soum à quelques kilomètres d’Inata, au niveau du carrefour de Kiemboni. Le bilan provisoire de cette attaque fait état d’au moins six gendarmes tués.

Notons que dans la journée du dimanche 8 septembre 2019, des éléments du détachement militaire de Banh dans le Lorum,  sont tombés dans une embuscade alors qu’ils effectuaient une mission de ravitaillement. Selon des sources locales, au moins 3 militaires ont été blessés lors de cet incident.

Le Burkina Faso fait face depuis plus de quatre ans à une recrudescence d’attaques terroristes meurtrières. Le 19 août dernier, le détachement militaire de Koutougou, a été la cible d’une attaque d’envergure qui a fait 24 morts et plusieurs blessés selon un bilan officiel. Rappelons que dans la nuit du 3 au 4 octobre 2018, le poste de gendarmerie d’Inata dans le Soum avait été́ attaqué par des individus lourdement armés. La prompte réaction des gendarmes, et l’appui aérien dépêché immédiatement sur les lieux par la Force Barkhane ont permis de «neutraliser» une dizaine de terroristes et de détruire 10 motos. «Le bilan côté Forces armées est d’un gendarme décédé et un 1 blessé», avait précisé un communiqué.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR