Région du Sahel : Le député-maire de Djibo tué dans un guet-apens

Région du Sahel : Le député-maire de Djibo tué dans un guet-apens

Encore une triste nouvelle pour la commune de Djibo dans la région du Sahel. Hier dimanche 3 novembre 2019, Oumarou Dicko, député- maire de la localité et trois de ses compagnons de route ont été abattus par des hommes armés alors qu’ils étaient en partance pour Ouagadougou.

Selon plusieurs sources, c’est aux environs de midi que le véhicule qui transportait les quatre infortunés passagers a été la cible d’assaillants armés sur l’axe Djibo-Namissiguia. «Les assaillants au nombre de quatre armés de lance-roquettes avaient intercepté un car de transport lorsque le véhicule du député-maire après une tentative de contournement s’est renversé et immobilisé. Ordre a été alors donné aux passagers de faire sortir les occupants. C’est après coup que les assaillants ont tiré sans distinction sur les quatre passagers. Après, ils nous ont laissé partir les passagers du car», explique un témoin du drame. Les trois autres victimes de cette attaque sont Yacouba Guindo, agent de la mairie, Adama Dicko, cousin du maire, Zakaria Belem, chauffeur. Dans un communiqué de presse, le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré a parlé d’une «attaque combinée».

 L’homme qu’on ne présente plus était sous les feux des projecteurs depuis que la situation sécuritaire s’est dégradée dans la région du Sahel. Elu sous la bannière du Congrès pour la démocratie et le progrès ex-parti au pouvoir (CDP), il cumulait les fonctions de député-maire de Djibo et occupait le poste de 11e vice-président du parti. Dans une interview accordée à la presse en septembre dernier, il s’était mis à dos la police nationale qu’il avait accusée d’exactions sur la population civile dans sa localité. Cette sortie lui avait valu une plainte en justice de la part de l’institution policière. A chacune de ses sorties, Oumarou Dicko n’a eu de cesse d’interpeller les premières autorités sur les graves menaces qui guettaient la commune de Djibo et la région du fait de l’intensification des attaques terroristes. Eddie Komboïgo, président du CDP, a interrompu un meeting dans un arrondissement de la capitale Ouagadougou pour se rendre au domicile du défunt. Oumarou Dicko, était âgé de 61 ans.

Ce n’est pas la première fois qu’un élu local est dans le viseur des groupes armés terroristes qui écument la région du Sahel. A ce jour, on est sans nouvelle de plusieurs maires dont ceux de Gorgadji, de Markoye, tous enlevés par des hommes armés.  Notons que des conseillers municipaux ont été abattus dans plusieurs attaques ciblées à travers le pays. 

La Rédaction

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR