Reprise du camp de Boulkessi : l’armée burkinabè était aux côtés des FAma

Reprise du camp de Boulkessi : l’armée burkinabè était aux côtés des FAma

L’information a été donnée à travers un Tweet par les Forces armées maliennes (FAma). La reprise du camp militaire de Boulkessi, tombée entre les mains des terroristes la veille, a été rendue possible grâce à un appui des Forces armées burkinabè.

Rappelons que trois jours durant, (du 29 septembre au 1er octobre 2019), les camps de Boulkessi et de Mondoro au Mali, frontaliers du Burkina, avaient été attaqués par plusieurs dizaines de terroristes lourdement armés. Le texte, informe que «les forces armées maliennes (FAMa) ont opposé une résistance contre les assaillants qui ont fini par battre en retraite, permettant  aux FAMa de reprendre le camp de Boulkessi, brièvement occupé par les agresseurs. « Les forces spéciales maliennes ont bénéficié d’un appui des forces armées burkinabè qui  ont opposé une réplique aux agresseurs dans la partie de la frontière burkinabè. De sources militaires burkinabè, il y a eu un “fort engagement” des forces burkinabè sur le terrain, en coordination avec les FAMa», ajoute-t-on du côté de Bamako.

Il s’agit là, d’un exemple de coopération et de solidarité entre les deux pays voisins en proie à des assauts répétés de groupes terroristes qui écument la bande sahélo-saharienne. Des deux côtés de la frontière, l’acte a été salué à sa juste valeur et il est de plus en plus question de travailler à perpétuer ce genre de coopération. Notons qu’en plus des militaires burkinabè, des éléments de la Forces Barkhane ont contribué à la reprise des camps.

«Le soutien des partenaires et de l’armée burkinabè a permis de couper toute retraite à l’ennemi dans sa tentative de fuite», a précisé le tweet avant d’ajouter qu’il  «faut aussi saluer et remercier l’armée burkinabè et les partenaires dont les soutiens ont permis une réponse rapide et efficace»

En rappel, l’attaque des deux camps a fait selon un bilan officiel provisoire de 25 morts parmi les soldats maliens et plus de 70 disparus. Par ailleurs, 15 terroristes ont été abattus.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR