Sadio Mané, joueur africain de l’année 2019 : Valet d’outre-mer, roi d’Afrique !

Sadio Mané, joueur africain de l’année 2019 : Valet d’outre-mer, roi d’Afrique !

Le Sénégalais Sadio Mané, grand favori pour le titre de meilleur joueur africain de l’année 2019, a été sacré sans surprise mardi soir lors d’une cérémonie organisée par la Confédération africaine de football (CAF) à Hurghada, en Egypte.

 Quatrième (4e) au classement du Ballon d’or France football devant l’Egyptien Mohamed Salah (5e) et l’Algérien Riyad Mahrez (10e), les deux autres finalistes. Mané (27 ans) est devenu le premier joueur sénégalais sacré meilleur joueur africain depuis El-Hadji Diouf (2001 et 2002).

Cette consécration de Mané en Egypte est un symbole, puisqu’il y a un an, c’est à Dakar, précisément à Diamniadio, que Mohamed Salah était venu remporter le trophée individuel majeur du continent africain. La revanche symbolique a donc eu lieu pour l’international sénégalais, co-meilleur buteur de la Premier League, auteur d’une année 2019 mémorable qui l’aura permis de remporter la prestigieuse Ligue des Champions UEFA, la Supercoupe d’Europe et le Mondial des clubs, en plus d’avoir atteint la finale de la Coupe d’Afrique des Nations, perdue face à l’Algérie de Riyad Mahrez, en… Egypte.

Le vice-président de la Fédération sénégalaise de football avait prévenu. «Nous espérons que l’Afrique ne sera pas, cette fois-ci, la risée du monde. Si Sadio Mané ne gagne pas le titre de joueur africain de l’année, l’Afrique sera la risée du monde. Je suis convaincu que Sadio Mané va remporter le Ballon d’or africain, si on ne se base que sur les considérations techniques», a laissé entendre Abdoulaye Seydou Sow, faisant référence à la 4e place obtenue par Mané au Ballon d’or France football.

Mané a rythmé cette année le monde du foot par des éclairs de génie, une régularité folle dans la performance et une attitude irréprochable. Le Lion sénégalais a connu une année 2019 incroyable sur tous les plans. Si un joueur a progressé à tous les niveaux ces deux dernières saisons, c’est bien lui. Il a élevé son niveau de jeu, fait tomber les grandes défenses et écœuré les grands gardiens de buts à l’instar de Manuel Neuer en Ligue des Champions la saison dernière. Avec son club, il a pratiquement tout gagné et a été décisif dans chaque compétition tant avec Liverpool qu’avec le Sénégal. L’ancien joueur de Southampton a remporté la Ligue des Champions, la Coupe du monde des clubs, la Supercoupe de l’UEFA, finaliste de la CAN, vice-champion d’Angleterre, co-meilleur buteur du championnat anglais, 4e du Ballon d’or. Et si cela ne suffisait, Sadio Mané a été décisif pour son club à chaque trophée conquis. Il a obtenu le penalty victorieux contre Tottenham en finale de Ligue des Champions, il a fait gagner Liverpool en finale de Supercoupe avec un doublé, il a fait la passe décisive à Firmino sur le but victorieux en finale de la Coupe du monde des clubs. Au total, le Sénégalais a joué 61 matchs pour 34 buts marqués et 12 passes décisives. Il a été tout simplement sur une nouvelle planète en 2019.

Finaliste malheureux du titre de meilleur joueur africain de l’année deux saisons d’affilée, Sadio Mané sait aujourd’hui que la défaite n’est pas une fatalité. Elle peut être une arme. Il s’est révélé comme le plus solide de Liverpool après une année haletante ayant vu son club devenir le plus beau dauphin de l’histoire d’Angleterre, et poursuivre sur leur élan cette saison pour mettre fin à 30 ans de disette. Tant de tours de magie que Sadio a pu réaliser avec une astuce d’illusionniste chevronné.

En remportant ce trophée, Sadio Mané porte à deux le nombre de Sénégalais sur le palmarès, 18 ans après le doublé d’El Hadji Ousseynou Diouf, sacré en 2001 et en 2002. Décerné depuis 1992 l’année de la CAN organisée par le Sénégal et remportée par la Côte d’Ivoire, le trophée de meilleur joueur africain compte à ce jour 17 vainqueurs. Le Camerounais Samuel Eto’o a été le premier à remporter la distinction quatre fois (2003, 2004, 2005 et 2010), un record égalé ensuite par l’Ivoirien Yaya Touré, qui a réalisé la prouesse d’avoir décroché quatre victoires successives (2011, 2012, 2013 et 2014).

Sauf changement ultérieur, le capitaine des Lions de la Téranga sera honoré au cours d’une cérémonie qui sera présidée par le président Macky Sall him self. C’est le Musée des Civilisations noires qui accueillera l’événement. Un lieu qui revêt tout un symbole pour ce valet d’ébène d’outre-mer, condamné à se contenter du menu fretin de sa savane continentale, alors qu’il méritait l’or de la planète foot. Lot de consolation ? Peut-être en attendant le graal qu’il étrennera un jour, c’est sûr ! Mais c’est déjà cela de gagné. Cette reconnaissance des siens vaut bien son pesant d’or !

Hamed JUNIOR

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR