Situation nationale : Simon Compaoré tance «les oiseaux de mauvais augure»

Situation nationale : Simon Compaoré tance «les oiseaux de mauvais augure»

A une douzaine de jours de son congrès extraordinaire, prévu pour les 24, 25 et 26 septembre 2021, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu une rencontre le dimanche 12 septembre dernier à Ouagadougou. Il s’agit pour le parti du soleil levant de battre le rappel de ses troupes en prélude à ce grand rendez-vous.

Selon Abdoulaye Mossé, président du comité d’organisation, cette journée a pour objectif de relever le défi de la mobilisation. «Nous avons mis en place des vice-présidents du comité chargé de la mobilisation. Au regard du contexte sécuritaire et sanitaire, nous n’allons pas promettre des fêtes grandioses, mais nous allons tout faire pour confirmer notre capacité de mobilisation», a-t-il affirmé.

A cet effet, il a confié que plusieurs cars seront mis à la disposition des militants des différents arrondissements de la capitale. A sa suite, le président du parti, Simon Compaoré, a saisi l’occasion de son intervention pour éplucher la situation nationale. Face à une salle surchauffée, le patron du MPP s’est montré déterminé à tenir la barque et à accompagner l’action du président du Faso. Selon lui, en dépit des difficultés auxquelles fait face le Burkina Faso, le pays va rester débout et ne sombrera jamais. «Des gens ont commencé à prédire le pire pour le Burkina Faso. Le président du Faso a voulu que nous profitons de l’occasion pour rassurer la population que toutes ces prédictions pessimistes n’arriveront pas au pays, car toutes les dispositions sont prises pour éviter cela», a-t-il déclaré.

Et Simon Compaoré de s’attaquer aux «oiseaux de mauvais augure». «Il existe des gens qui passent leur temps à spéculer des informations insensées. J’invite les militants à savoir démentir ces rumeurs lorsque l’occasion se présente, car même si cela s’avère faux, un mensonge non démenti devient au final une vérité», a-t-il conseillé

En lien avec la pandémie du Covid-19, l’ancien maire de la capitale a une fois de plus invité les populations à se faire massivement vacciner, car dit-il, le danger lié à la pandémie est réel.  «On entend les gens dire que le Covid-19  n’existe pas, qu’il n’est pas africain. Ces spéculations sont fausses car la pandémie existe et elle ne choisit pas un niveau social pour sévir. Donc je vous exhorte à aller vous vacciner. Le vaccin est gratuit s’il vous plaît», a-t-il lancé.

Notons que c’est sous le thème : «Poursuivre le renforcement du MPP dans un Burkina Faso réconcilié, résilient et prospère», que se tiendra ce congrès extraordinaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR