Tchad : de violents combats opposent l’armée aux rebelles du FACT dans le Nord Kanem

Tchad : de violents combats opposent l’armée aux rebelles du FACT dans le Nord Kanem

La trêve n’aura été de courte durée entre l’armée tchadienne et les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Hier jeudi 29 avril 2021, les hostilités ont repris dans le Nord Kanem. D’un côté, des militaires tchadiens, la rage au cœur avec comme principal objectif de «venger» la mort du président Deby, tué au combat et de l’autre des rebelles contraints de maintenir le front après le rejet du «cessez-le feu», proposé le lendemain de la mort de Deby-père.

 Selon plusieurs sources, les combats ont opposé une des colonnes rebelles qui avait trouvé refuge au Niger voisin contre des unités alors que l’armée tchadienne a envoyé de nombreux renforts depuis mardi 27 avril. Depuis deux jours, ils étaient visibles dans la ville de Mao. L’objectif de l’armée tchadienne est de prendre en tenaille les rebelles du Fact qui avaient fui au Niger voisin au plus fort des combats de la semaine dernière et qui ont été chassés par l’armée nigérienne depuis deux jours, selon des responsables tchadiens.

«On a activé notre accord de coopération militaire avec le Niger dans le cadre du G5 Sahel», a précisé l’un d’eux à RFI, sans aucune  confirmation de la part du Niger. Les hommes de Mahamat Mahdi Ali auraient donc reflué dans la province du Kanem. «Ils sont éparpillés depuis deux jours dans une zone de 6 km de long située à une vingtaine de kilomètres de la frontière», détaille notre source.

Notons que l’aviation tchadienne est entrée en action et aurait détruit quatre pick-up mardi. Et depuis mercredi, l’armée tchadienne a lancé des attaques au sol et dans les airs pour tenter de «neutraliser définitivement la quarantaine de véhicules rebelles qui restent», affirment nos sources.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR