Tour du Faso 2018 : Les Etalons reviennent au pays en jaune !

Tour du Faso 2018 : Les Etalons reviennent au pays en jaune !

Débutée le vendredi 26 octobre dernier, la 31e édition du Tour du Faso a bouclé hier sa 3e étape. Longue de 75,600 kilomètres, la plus courte étape a permis aux Etalons du Burkina de garder le maillot conquis en terre ghanéenne. Porté à Bolgatanga par Mathias Sorgho, le maillot jaune, récupéré à Pô par Seydou Bamogo reste la propriété des Burkinabè.

Parti de Ouaga pour Manga, c’est au bout d’une distance de 100 km, parcourus en 2h 10mn 17s que le Hollandais Florian Smits a endossé le premier maillot jaune du Tour du Faso 2018. Animé par le jeune Paul Daumont dans un solitaire échappé, il ne serait repris qu’à quelques encablures de Manga. Annoncés comme les plus redoutables du peloton, les Allemands sont jusque-là discrets. On aura plutôt vu des Burkinabè bien décidés à l’image de Paul Daumont, mais surtout Mathias Sorgho, classé 3e à l’arrivée. Victime d’une chute après le 1er point chaud, c’est avec un bras endolori qu’il a tenté le sprint.

La 2e étape a conduit la caravane en territoire ghanéen. Longue de 155 km, sous un soleil ardent, l’étape Manga-Bolgatanga a été essentiellement animée par 3 hommes, Il s’agit des Burkinabè Seydou Bamogo et Salifou Yarbanga et de l’Ivoirien Souleymane Traoré. Les 3 points chauds du parcours ont été raflés par un Seydou Bamago bien en jambe qui s’est cumulé des bonifications qui, selon la stratégie du staff technique burkinabè, devait valoir son pesant d’or. Repris par la chasse organisée par les Hollandais et les Allemands, l’arrivée s’est disputée dans un sprint remporté par le Burkinabè Daouda Ouédraogo qui remportera cette excursion en terre ghanéenne. Cette sortie hors du territoire burkinabè aura certainement renforcé les liens d’amitié entre nos deux peuples, mais du point de vue popularité, elle n’aura réussi qu’à attirer un maigre public.

Attribué à Seydou Bamogo dans un premier temps, c’est finalement sur les épaules de Mathias Sorgho (qui s’était emparé du maillot vert) que le maillot le plus convoité a échu. Le sociétaire de l’AJCK partage le temps avec l’Allemand Julian Hellmann. Paul Daumont et Bamogo sont respectivement 3e (1s de retard) et 4e avec 2s de retard, C’est dans cette configuration que les coureurs ont abordé la 3e étape Bolgatanga – Pô, avec un Seydou Bamogo aucunement affecté par le bug qui lui a valu un court moment de bonheur en jaune. «Quand j’ai appris que le maillot jaune était à Mathias plutôt qu’à moi, cela ne m’a pas déçu. Je suis resté serein d’autant plus que c’est toujours un Burkinabè qui a le maillot. J’ai donc abordé cette étape avec sérénité, conscient qu’il faut rester concentré et travailler. Je voudrais féliciter le staff et tous mes coéquipiers du travail», dira le maillot jaune burkinabè qui ne cache pas qu’il va falloir serrer les dents pour garder la précieuse tunique jusqu’au 4 novembre.

Mobilisés pour réserver un accueil digne de leur courage, les forçats de la route sont entrés à Pô dans une ambiance populaire. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Seydou Bamogo, dans un sprint rageur, a devancé le Belge Dieter Bouvry sur la ligne d’arrivée. Dès le départ de Bolgatanga, Seydou Bamogo avait planifié son triomphe de Pô. Sur toute la distance de 75,600 km, il est resté dans le bon wagon. Si le 1er point chaud a été enlevé par Aziz Balboné (suivi de Salfo Bikienga et du camerounais Abossolo), le 2e sprint intermédiaire a vu la victoire de Bamogo, talonné par Bouvry. Dès lors, les 2 hommes ne vont plus se lâcher. Le Belge Joeri Calleeuw viendra compléter le groupe des fuyards un peu plus tard. Ils réussiront un écart de plus de 1mn 45s. Le reste s’est réglé au sprint après 1h 50mn 17s, sous le regard du ministre Daouda Azoupiou qui n’a pas manqué de saluer l’homme du jour.

Demain lundi, les coureurs aborderont la 4e étape Laye – Ouahigouya, longue de 148 km. Bamogo sera en jaune, avec 20s d’avance sur le Belge Dieter Bouvry. L’Allemand Julian H. et Mathias Sorgho sont à 39s, tandis que Paul Daumont est à 40s. A noter que Salfo Bikienga a abandonné, suite à une chute.

Hamed JUNIOR

sur la route du Tour

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR