Visite du PM  aux autorités religieuses : Bénédictions et prières ont été les maîtres-mots

Visite du PM  aux autorités religieuses : Bénédictions et prières ont été les maîtres-mots

Hier jeudi 28 février 2019, le premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a été reçu en audience respectivement par la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et la Fédération  des églises et missions évangéliques (FEME). Partout où il est  passé, c’est le même message qui a été livré aux leaders religieux à savoir, demander leurs prières et bénédictions à l’endroit du pays.

La journée d’hier n’a pas été de tout repos pour le chef du gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré en termes d’audiences. Après avoir eu  l’onction de la représentation nationale le 18  février dernier d’exercer la mission à lui assignée par le Président du Faso, Roch Kaboré, le Premier ministre (PM) a entrepris une tournée chez les leaders religieux et coutumiers du pays dans le but de solliciter leur accompagnement. C’est  la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) qui a eu l’honneur d’accueillir premièrement le chef du gouvernement et sa délégation en cette matinée de jeudi. Environ une demi- heure, c’est le temps qu’ont duré les échanges entre les délégations ministérielle et de la FAIB. A sa sortie, le PM a souligné que cette visite avait sa raison d’être. «Quand vous avez une responsabilité comme la mienne et que vous devez commencer le travail, il est de bon ton de rencontrer des personnes ressources ou des communautés qui peuvent apporter un soutien à votre action», laisse-t-il entendre. Et de poursuivre, qu’il est  venu non seulement  pour se présenter à ces leaders religieux mais aussi demander leur accompagnement. Reconnaissant que ces derniers l’ont toujours fait à travers des prières et bénédictions, le PM souhaite qu’ils continuent dans cette logique en tant que personnes  ressources, car le pays des hommes intègres en a vraiment besoin actuellement. A en croire  Christophe  Dabiré, les populations attendent beaucoup du gouvernement surtout en matière de paix de sécurité et de développement. C’est pourquoi, l’appui des hommes de Dieu est nécessaire. Cet appel n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd à écouter le porte- parole de la FAIB. D’abord, il a remercié le premier ministre pour la marque de considération à leur égard et ensuite, il l’a félicitépour la confiance placée en lui par le chef de l’Etat. Tout en lui souhaitant plein succès dans sa mission, Cheick Aboubacar Doukouré, fait remarquer  que la Fédération se tiendra toujours aux côtés du gouvernement par ses prières. En plus, la FAIB se dit prête à  exécuter toute action allant dans le sens de la paix et de l’entente entre les filles et fils du Burkina. Après les fidèles musulmans, le cap a été mis dans la soirée au siège de  la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME). Là encore, c’est le même message qui est véhiculé. «Je suis venu  leur exprimer tout le respect que j’ai pour elle  parce qu’à des moments très difficiles de notre pays, les églises évangéliques ont toujours été là pour formuler des prières et éviter que la situation ne  bascule dans le chaos. Et je souhaite qu’à partir de cette visite elles continuent d’apporter leur contribution par des prières et  bénédictions pour faire en sorte que la paix et la sérénité reviennent au pays des hommes intègres», a indiqué Christophe Dabiré. Tout en saluant ce geste, le président de la Fédération des missions évangéliques, le pasteur Henri  Yé  estime qu’il est important que chacun puisse prendre le pays en compte dans ses prières. Selon lui, «il faut implorer la grâce et la paix de Dieu notre sauveur afin qu’il donne l’intelligence la sagesse et le discernement au président du Faso et à tout son gouvernement pour bien conduire le pays». Au-delà de la prière, les conseils également ne seront pas en reste. Des dires du pasteur Yé, ils n’hésiteront pas à interpeller les autorités politiques  pour  leur faire des suggestions  s’il y a lieu de le faire.

Cette tournée du premier ministre auprès des autorités religieuses et coutumières  se poursuit ce vendredi 1er mars  chez  l’empereur des Mossés à 8 heures 30  et  ensuite à  l’archevêché chez les leaders  catholiques.

Boureima SAWADOGO

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR