Wagner au Mali : Choguel Maïga à Confesse

Wagner au Mali : Choguel Maïga à Confesse

Alors qu’entre versions prétendant boire à bonnes sources distillées largement sur les réseaux sociaux et dans certains médias, et les rares pour ne pas dire aucune officielle qui ne démentent, ni ne confirment sur la supposé arrivée au Mali des fameuses Entreprise de Services de Sécurité et de Défense (ESSD), plus connues sous le nom de Wagner, ces paramilitaires russes, alors qu’on slalome donc entre Rumeurs et «sources sûres», c’est le premier ministre malien Choguel Kokala Maïga qui confirme à mots à peine voilés qu’il en aussi : Wagner pourrait bien fouler le sol malien. Avant  cela, c’est une petite volée de bois vert envoyée par le Mali au ministre nigérien des Affaires étrangères, Assoumi Massadou pour avoir donné un avis sur Wagner, qui a fusé.

La mémoire en défense de ce Crack en  art oratoire qu’est Choguel est simple : Barkhane quitte le Mali, le contexte va changer, «car les partenaires ont changé leurs politiques».

Le Mali doit se chercher un plan B, et nul ne peut interdire au pays de le faire, en achetant du matériel militaire avec d’autres pays, ni de solliciter son concours pour combattre les terroristes. Le Mali doit élargir son spectre de coopération, paroles en substance du PM. Ce qui est dit est dit ! Si l’on voulait une confession des autorités maliennes sur l’éventualité de Wagner au Mali, il n’y a pas voix plus officielle que celle du premier ministre.

Choguel Maïga fait donc savoir, que Wagner viendra, la Russie sera donc là, avec laquelle le Mali fera affaires en armement, logistiques et sécurité des personnes et du territoire. Comme c’est le cas en République Centrafricaine (RCA), avec les mêmes Russes !

Que va faire la France qui martèle que la  venue de Wagner est incompatible avec le contexte sécuritaire ? Redéployer en masse ses soldats au Niger comme annoncé ? Dans ce cas, comment se fera la coexistence avec les Russes, vu qu’entre le Niger et le Mali, il y a justement cette zone des 3 frontières où opèrent l’EIGS et affiliés ? Les Russes voudront-ils de cette présence de Takuba ? Comment ces 2 puissances qui se disputent le Sahel, c’est le cas, vont-elles opérer pour préserver ne serait-ce qu’un équilibre fragile ? La Russie fera-t-elle mieux que Barkhane ? Le Mali a fait une option, qu’on espère qu’elle sera gagnante.

La REDACTION

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
Aujourd'hui au Faso

GRATUIT
VOIR